La dignité du sujet

« Les événements qui se sont déchaînés au Chili depuis le 18 octobre 2019, et qui n’ont pas encore pris fin, feront sans aucun doute l’objet d’études dans différentes disciplines au cours des prochaines années. Voici l’une des premières, issue du domaine de la psychiatrie et plus précisément de la psychanalyse. C’est à la fois nécessaire et approprié [.] car le pacte social et la justice pour les victimes de violations des droits de l’homme sont également une partie indissociable de ce concept de « dignité » pour lequel nous continuerons à nous battre jusqu’à ce qu’il devienne une partie de nous-mêmes, la base de tous les autres droits. »
Ces quelques mots sont ceux du Juge Baltasar Garzón Real qui préface louvrage de Mario Uribe. Ce dernier, psychanalyste chilien, se livre à une analyse socio-politique de lexplosion sociale du 18 octobre 2019 (18-O), en accordant une attention particulière aux déclarations et aux graffitis inscrits sur les murs des grandes villes. Il démontre les effets de désubjectivation du discours capitaliste sur les citoyens, et souligne l’importance d’un signifiant qui émerge : la dignité. À celui-ci s’associent des affects tels que la colère, l’angoisse, la honte, l’humiliation, et la révolte Mario Uribe en fait une lecture en tant qu’analyste, en prenant appui sur les textes de Freud et de Lacan, mais aussi de Sophocle, de Kant et de Hegel, de Spinoza et de Pascal. Ce livre écrit par un psychanalyste, concerne chacun de nous, au-delà du Chili, et pose la question de la sortie du capitalisme.

Préface du Juge Baltasar Garzón Real
Postface de Marie-Jean Sauret, psychanalyste.

30,00

49 en stock

Auteur :

Date de parution : 15/05/2024
ISBN : 9782490743216
Largeur : 149mm
Hauteur : 210mm
Poids : 0.640Kg
Nombre de pages : 474

Informations complémentaires

Poids 0,640 kg
Dimensions 22 × 15 × 3 cm